« Leur seul crime aux yeux de l’État Islamique était d’être chrétiens ! »

21 coptes ont été récemment égorgés par l’État Islamique en Libye. Quelle est la réaction de la communauté copte en France?

La même que partout dans le monde, une immense tristesse.

Aucun d’entre nous ne peut comprendre pourquoi des gens sont capables de telles horreurs.

Tous les détails de cette vidéo montrent la cruau­té de ces islamistes sanguinaires. Aucune once d’humanité dans leur haine anti-chrétienne.

Ils ont même été jusqu’à égorger ces chrétiens sur la plage pour que leur sang se déverse dans la mer. Le message est double : une façon, comme ils l’ont dit, de montrer qu’ils sont déjà « au sud de Rome ». Mais le choix de ce lieu n’est pas anodin : ils consi­dèrent les chrétiens comme des « infidèles » et ne voulaient sans doute pas que leur sang contamine la terre islamique libyenne…

Cependant, la communauté copte est également fière de la foi de ces 21 martyrs !

Ils étaient tous jeunes et leur foi a été plus forte que leur peur de ces sauvages, pour qui la vie n’a aucune valeur. Avant de mourir, ils ont prié. C’est l’Amour qui les a sauvés. Pour n’importe quel athée, la Croix est un croisement de deux bâtons. Ces djihadistes ont peur de la Croix ; ils la haïssent parce qu’elle est le signe de l’Amour de Dieu pour nous. Nous, chrétiens, devons suivre l’exemple de ces martyrs, confiants jusqu’à leur dernier souffle.

 

Le général Al-Sissi a réagi en bombardant les positions de l’État Islamique en Libye. Cela signifie-t-il une reconnaissance pour les coptes en Égypte?

Ces 21 martyrs ont été tués parce qu’ils é­taient coptes, mais ils étaient également Égyptiens et la mise en scène de leur assassinat est donc une attaque contre l’Égypte. La réaction d’Al-Sissi est donc normale : un pays qui a un peu d’honneur ne peut accepter une telle humiliation pour des ressortissants qui n’avaient commis d’autre crime que celui d’être chrétiens !

La situation n’a pas particulièrement changé pour les coptes, depuis l’accession au pouvoir du général Al-Sissi, mais elle a sensiblement changé pour l’Égypte et les coptes en profitent aussi.

Lorsque la guerre est déclarée aux islamistes en Égypte, les chrétiens en bénéficient évidemment.

Très régulièrement, des jeunes filles coptes sont enlevées par des islamistes en Égypte ; nous ne pouvons que saluer toute action entreprise contre ce fléau !

Mais il existe encore une inégalité de fait entre coptes et musulmans : il est très difficile de cons­truire une église, alors que les mosquées fleurissent facilement et certains postes restent inaccessibles à nos fidèles. C’est aussi la réalité, et cela reste inchangé.

Après la mort de ces 21 personnes, le général Al-Sissi a promis la construction d’une église à leur mémoire. Cette annonce est déjà un geste fort, mais si la construction se fait réellement, ça le sera plus encore…­­