Malaisie : prosélytisme musulman dans des écoles catholiques

Des élèves d’une école catholique subissent des pressions pour se convertir à l’islam selon Sœur Rita Chew, présidente de la commission Éducation de l’archidiocèse de Kota Kinabulu (État de Sabah, Malaisie orientale).

La religieuse dénonce une présence de plus en plus agressive de musulmans dans les écoles gérées par l’Église : « Il semble que des gens soient très intéressés à introduire des programmes musulmans dans nos écoles primaires… »

Des sources locales ont signalé que des actes de prosélytisme musulman se déroulent dans toutes les écoles du pays, à l’exception des écoles privées, et n’épargnent pas les établissements catholiques.

Plusieurs épisodes de cette nature témoignent aussi de préjugés contre les élèves non musulmans.

« Notre crainte, poursuit Sœur Chew, vient du fait que des conversions se produisent mais le gouvernement les nie. Des parents chrétiens ont découvert qu’on avait enseigné des prières musulmanes à leurs enfants. »

Selon la religieuse, ces activités de prosélytisme ont pour but la « récupération » des régions musulmanes du Sabah et du Sarawak où les chrétiens représentent un pourcentage significatif de la population, et où l’on trouve le plus grand nombre d’écoles catholiques.

Sur les 448 établissements chrétiens et missionnaires en Malaisie, 130 se trouvent dans le Sarawak et 98 dans le Sabah.

Toutefois, les écoles catholiques sont très appréciées en Malaisie. Un enseignant à la retraite interrogé par UCAN [Union of Catholic Asian News], a déclaré que les parents musulmans choisissent souvent pour leurs enfants les écoles gérées par l’Église, car elles sont considérées comme des centres d’excellence comparées aux autres [dans ces États] : « Dans ces dernières, confie l’homme souhaitant rester anonyme, ce sont les examens et les résultats qui comptent, ce n’est pas l’éducation ouverte et complète ; celle-là même que veulent les parents pour leurs enfants. »

Source : Asia News, 20 février – CH pour la traduction.