Marawi : la plupart des victimes furent des chrétiens

Pendant le conflit, les militants [djihadistes] ont régulièrement pris pour cible les civils et ont procédé à des exécutions extrajudiciaires. Les victimes civi-les furent presque toutes des chrétiens, et la plupart, sinon toutes, ont été prises pour cible parce qu’elles n’étaient pas musulmanes. Les militants ont soumis les civils à

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Laisser un commentaire