Message de Noël d’Obama pour les chrétiens d’Orient persécutés

Nous n’en sommes pas encore à une reconnaissance officielle du génocide des chrétiens d’Orient, mais ce communiqué d’Obama pourrait bien l’anticiper puis¬que, le 30 décembre dernier, lors d’une réunion électorale dans le New Jersey, Hillary Clinton, candidate à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle, a déclaré que les chrétiens d’Orient étaient victimes d’un génocide…

Au cours de cette saison de l’Avent, les chrétiens aux États-Unis et dans le monde entier se préparent à fêter la naissance de Jésus-Christ. En ce temps, ceux d’entre nous qui ont la chance de vivre dans des pays qui honorent le droit imprescriptible de chacun de pratiquer librement sa religion, rendent grâce pour cet¬te bénédiction. Michelle et moi ne saurions oublier que beaucoup de nos frères chrétiens ne profitent pas de ce droit, et nous gardons particulièrement proches de nos cœurs et de nos esprits ceux qui ont été chassés de leurs antiques patries par une violence et une persécution indicibles.

Dans certaines régions du Moyen-Orient où les clochent ont sonné pendant des siècles au jour de Noël, elles seront cette année silencieuses. Ce silence témoigne tragiquement des atrocités brutales commises contre ces communautés par l’ISIL [État Islamique en Irak et au Levant].

Nous nous associons aux personnes qui, dans le monde entier, implorent la protection de Dieu sur les chrétiens persécutés et sur ceux qui ont une autre foi, et aussi pour ces courageux hommes et femmes engagés dans nos efforts militaire, diplomatique et humanitaire destinés à atténuer leurs souffrances et à restaurer la stabilité, la sécurité et l’espoir dans leurs nations.

Comme nous en fait souvenir le vieux chant de Noël :
Le Mal échouera,
Le Bien prévaudra
Avec la paix sur terre
aux hommes de bonne volonté.
[Trois derniers vers de I heard the bells on Christmas day, poème de Henry W. Longfellow]

Source : Maison Blanche – CH pour la traduction.