Métropolite Hilarion : si l’Europe renie le Christ, elle disparaîtra

Le métropolite Hilarion, responsable du département des relations extérieures de l’Église orthodoxe russe, a participé à la réunion internationale sur la persécution des chrétiens organisée à Budapest (cf. Christianophobie hebdo, n° 138). Il a accordé au journaliste Edward Pentin, correspondant à Rome du National Catholic Register des États-Unis, et qui couvrait l’événement, un entretien dont nous avons traduit deux passages particulièrement saillants.

La Hongrie est un pays qui prend très au sérieux la persécution des chrétiens. Elle est aussi un des rares pays dont les dirigeants parlent ouvertement de la persécution des chrétiens.

Beaucoup de pays préfèrent éviter de parler de la persécution des chrétiens et utilisent d’autres formules comme la discrimination des minorités religieuses. La Hongrie, dans la personne de son Premier ministre Viktor Orbán qui s’est exprimé lors de cette conférence, parle sans détour de ce phénomène et, en tant que pays, elle ne se contente pas de parler d’aider les chrétiens, elle les aide […]

La politique d’immigration de la plupart des pays de l’Union européenne est à très courte vue, et à long terme elle pourrait provoquer des résultats désastreux pour l’identité européenne.

Je pense aussi qu’une Europe qui nie son identité chrétienne et ses racines chrétiennes, est condamnée à disparaître.

Si, officiellement, l’Europe renie le Christ et le christianisme, dans quelques générations il y aura un autre peuple qui vivra en Europe et qui professera d’autres fois.

National Catholic Register, 20 octobre – CH pour la traduction.