Moyen-Orient : l’hémorragie des chrétiens en chiffres

Men in orange jumpsuits purported to be Egyptian Christians held captive by the Islamic State militants kneel in front of armed men along a beach said to be near Tripoli, Libya, in this still image from an undated video made available on social media Feb. 15. The video is said to show the beheading of 21 Egyptian Christians kidnapped in Libya. (CNS photo/Reuters) See COPT-PRAYERS Feb. 17, 2015.

En Irak, on comptait environ 1,5 million de chrétiens en 2003, soit un peu plus de 6 % de la population du pays ; ils consti¬tuaient, en 1947, 12 % de la population estimée alors à 4,7 millions d’habitants. En 1987, on en comptait 1,4 million, soit 8 % de la population. Après la guerre en Irak, on estime que le nombre des chrétiens est tombé à 450 000 en 2013. Des estimations le situent à 200 000 suite au début des attaques de l’EIIL [État Islamique en Irak et au Levant].

Près d’un tiers des chrétiens syriens, soit environ 600 000, n’ont pas eu d’autre choix que de fuir le pays, chassés par les groupes extrémistes comme Al-Nosra ou l’EIIL. […]

Le Liban connaît une forte émigration de chrétiens depuis plusieurs générations […]. On compte plus de Libanais vivant hors du Liban (entre 8,6 et 14 millions) que dans le pays (4,3 millions) et la majorité de la diaspora libanaise se compose de chrétiens. […] Les chrétiens libanais sont encore importants et constituent entre 35 et 40 % de la population.

Source : In Defense of Christians – CH pour la traduction.