Moyen Orient : un chrétien tué toutes les 5 minutes…

Porte-parole du patriarcat orthodoxe grec de Jérusalem – une Église qui compte environ 150 000 fidèles et dispose du plus grand patri­moine foncier en Israël –, le Père Gabriel Naddaf est un chrétien arabe de nationalité israélienne. Breitbart le cite ans un d’article d’intérêt de ce mois mais, toutefois, les propos du prêtre à CNA remontent à décembre 2014. Dès lors que son analyse n’a pas été démentie mais au contraire confirmée, il ne nous a pas semblé inutile de les publier.

Le Père Gabriel Naddaf, prêtre israélien né à Nazareth la ville où le Christ a grandi, est un défenseur éloquent des chrétiens du Moyen-Orient et il ne se déplace qu’avec une garde rapprochée, 24 heures sur 24, en raison des menaces de mort lancées contre lui.
« Ce qui se passe au Moyen-Orient, c’est un génocide qui s’accomplit aujourd’hui, en ce moment même », a déclaré Nad­daf à Catholic News Agency (CNA) à l’occasion d’un séjour en Espagne. « Toutes les cinq minutes, un chrétien meurt au Moyen-Orient et les dirigeants musulmans le savent […] Cela fait des années que je le hurle mais le monde demeure silencieux » a-t-il déclaré en signalant que la région est en train de « se vider des chrétiens alors que c’est là que leur foi est née » […]
Le Père Naddaf a suggéré que les dirigeants chrétiens devraient signer une déclaration qui aborde ce génocide. « Ce que les dirigeants chrétiens font n’est pas suffisant. Quelque chose doit être fait pour sauver les chrétiens » sans exclure des solutions militaires « pour protéger les chrétiens sur place ».

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Breitbart, 23 mars – © CH pour la traduction.