New York : deux poids, deux mesures de la ville pour les symboles religieux

Il n’y a pas qu’en France où les autorités publiques pratiquent le deux poids, deux mesures en matière religieuse : les autorités municipales de New York ne sont pas de reste. Bill Donohue, président de la Catholic League, en dénonce un cas vraiment patent.

La ville de New York autorise l’exposition de symboles religieux juifs, par exem­ple la menorah, sur le domaine public et dans les écoles publiques. Elle autori­se l’exposition de symboles religieux chrétiens, par exemple une crèche de Noël, sur le domaine public mais pas dans les écoles publiques. Ce traitement inégal viole tout principe d’équité, de diversité et d’inclusion.

Par conséquent, la Catholic Ligue est fière d’apporter son soutien à Tony Avella, sénateur de l’État de New York, pour garantir un traitement égal dans les écoles. J’ai écrit au maire Bill de Blasio et à Carmen Fariña, chef du département de l’éducation de la ville de New York, pour qu’ils donnent une suite favorable à sa demande. Le précédent maire, Michael Bloom­berg, n’avait même pas daigné étu­dier cette demande. J’espère que le maire de Blasio et Carmen Fariña admettront que tous les symboles religieux doi­vent être considérés équitablement.

Source : Catholic League – CH pour la traduction.