Nicaragua : les actes hostiles contre les catholiques se multiplient

Le Nicaragua “sandiniste” du président Daniel Ortega, traverse une période troublée de violences déclenchées par le gouvernement et ses sbires paramilitaires. Assassinats, vols et mépris des personnes sont quotidiens. L’Église catholique est partie prenante dans les efforts visant à aboutir, par le dialogue social, à la paix civile. Ses efforts

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Laisser un commentaire