« Nous sommes fiers d’être chrétiens ! »

Le Pape vous a rendu visite récemment. Comment avez-vous reçu cette visite ?
Il est toujours réconfortant pour nous de recevoir des hommes de pays étrangers dans cette région qui en a tant besoin. On se demande parfois à quoi servent tous ces dialogues interreligieux mais il n’empêche qu’il est reposant de voir ces rencontres au sommet, de voir cet homme fouler notre terre encore récemment ensanglantée par le sang des martyrs…
En réalité, ce genre de visite nous rappelle pourquoi nous sommes fiers d’être chrétiens et pourquoi nous nous battons pour le rester.
Cette sérénité parfois désarmante, cette volonté inépuisable de pardonner, cette recherche infatigable d’apaiser…
C’est terriblement difficile d’assumer ce message de paix, en particulier dans un environnement souvent si belliqueux, mais il faut reconnaître que le message est rassurant.
Cela ne règle pas nos inquiétudes quant à l’avenir du pays, l’angoisse d’être injustement détestés parce que chrétiens ou la peur de devoir un jour quitter ce pays que nous aimons, mais cela donne de la force. Cette force dont nous avons besoin quotidiennement, pour aimer déjà.

Il y a eu des rencontres avec les autorités orthodoxes, mais également musulmanes. Qu’en attendez-vous ?
L’entretien de bonnes relations avec les orthodoxes me semble absolument nécessaire, bénéfique et cher au cœur de Dieu. Les catholiques sont une infime minorité dans ce pays, et nous sommes tous chrétiens, cette unité fraternelle est aussi une question de survie.
Avec les musulmans, c’est une bonne chose, même si nous nous demandons parfois l’utilité de telles rencontres. Il est du devoir des grands de montrer l’exemple.
Évidemment qu’il ne faut pas être naïf non plus, cela ne règle pas tout et la vie quotidienne est bien éloignée de ces discussions très convenues. Mais qu’en serait-il si même cela n’existait pas ? Je ne sais pas.

Vous avez peur aujourd’hui ?
Pas de manière générale, mais, si je réfléchis à la question, bien sûr !
Un pays avec un taux d’analphabétisme aussi élevé est un terreau extrêmement favorable au développement exponentiel de l’islamisme. Je crois que le monde entier est terrifié par ce terrorisme islamiste qui gangrène des pans entiers de notre pays.
Voir des familles fuir leurs villages parce que chrétiennes, des frères abattus à la messe parce que chrétiens, des femmes humiliées dans les rues parce que chrétiennes… Comment ne pas avoir peur ?
Cette peur est humaine et notre consolation est spirituelle. Elle est réelle, mais spirituelle, et nous ne sommes pas des anges.
Il faut réussir à transformer cette peur en espérance, parce que la résurrection suit la Croix. C’est exigeant, difficile, mais vital.
Et c’est pour cela que vos prières sont indispensables…