Pakistan : 106 personnes inculpées dans l’affaire du couple de jeunes chrétiens brûlés vifs

Une dépêche d’Asia News, agence de presse de l’Institut pontifical des missions étrangères, signale que le procès de quelque 106 musulmans impliqués dans le meurtre abominable d’un couple de jeunes chrétiens pakistanais, va s’ouvrir sans doute prochainement à Lahore.

Une Cour anti-terroriste [de Lahore] au Pakistan, a décidé d’inculper pour meurtre 106 personnes en raison de leur implication dans le lynchage et la mise à mort d’un couple de chrétiens, survenu l’an dernier dans la province du Pendjab.

Shahzad Masih, 28 ans, et son épouse Shama, 25 ans, furent battus et brûlés vifs, après avoir été accusés de blasphème.
Parmi les accusés se trouvent trois religieux musulmans tenus pour responsables d’avoir incité la foule à commettre des violences contre les victimes.
32 autres inculpés sont toujours en fuite.
Quand les juges ont prononcé les inculpations, les accusés ont nié toute responsabilité, y compris Yousaf Gujjar, propriétaire de la briqueterie où se déroula le lynchage, et employeur du couple.

Le 4 novembre 2014, une foule d’environ 400 personnes lapidèrent Shahzad et Shama Masih, puis les brûlèrent vifs [dans le four de la briqueterie].
La femme était enceinte de son cinquième enfant.
Le couple était venu s’établir, quatre ans auparavant, dans le village de Chak 59, après que l’époux eut trouvé un emploi à la briqueterie.

Quelques jours avant les faits, un collègue de travail déclara avoir vu Shama brûler des pages du Coran – il s’agissait en fait de papiers recouverts « d’invocations et de formules magiques » [qui appartenaient à son beau-père décédé] –, et l’accusa de blasphème.