Pakistan : Asia Bibi en « bonne santé et en sécurité » ?

L’avocat de la seule femme pakistanaise condamnée à mort pour un prétendu blasphème, l’a rencontrée dans sa prison la semaine dernière, et
rapporte qu’elle est en sécurité et en bonne santé.

L’ultime appel d’Aasiya Noreen, couramment connue comme Asia Bibi, est en suspens à la plus haute juridiction du Pakistan, depuis que la Haute Cour de Lahore l’a déboutée de son appel en octobre 2014 pour des motifs techniques.

Cette mère de cinq enfants est en prison depuis l’été 2009 après avoir été arrêtée sur des allégations d’avoir insulté le prophète de l’islam.

L’avocat de la défense, Saif-ul-Malook, a raconté à World Watch Monitor qu’il était accompagné d’Ashiq Masih, l’époux d’Asia Bibi, lorsqu’il lui a rendu visite dans la prison pour femmes de Multan. […]

Malook a raconté à World Watch Monitor que, depuis début octobre des agences de presse étrangères, y compris une du Vatican, l’avaient contacté à propos d’informations sur l’état de santé déclinant de Noreen. « Après cela, j’ai décidé de me rendre à la prison et j’ai rencontré personnellement Asia, pour me rendre compte si les informations étaient vraies ». […]

« Il y a trois cellules de la mort dans cette prison et Asia est la seule condamnée à mort : donc deux cellules sont vides. On lui a accordé une servante qui est assise hors de la cellule et prête aux services qu’on lui demandera », nous a dit l’avocat. « Asia est probablement la seule personne en prison qui dispose d’un poste de télévision dans sa cellule. Elle semblait en bonne santé et tout à fait normale, mais je lui ai quand même demandé si elle souffrait de maladies graves ».

« Asia a totalement démenti avoir souffert d’une quelconque maladie grave comme prisonnière depuis 2009. Elle a manifesté de la joie quand je lui ai annoncé qu’elle devrait être bientôt libérée », a déclaré son avocat.
Malook a précisé qu’un commissaire de police adjoint était également présent lors de la rencontre avec Noreen. « Il n’y a aucun homme dans la prison et une policière est en fonction devant la pièce qu’elle occupe afin que sa sécurité soit assurée. »

Masih a confirmé à World Watch Monitor qu’il a rendu visite à son épouse avec Malook et qu’aucune de ses filles ne l’accompagnait pendant cette visite. Il a pu distinguer une « lueur d’espoir » sur le visage de Noreen.
Le compte rendu de Malook sur l’état de santé de Noreen tranche avec les informations qui ont commencé à faire surface voici un an, annonçant qu’elle était tombée gravement malade.

Depuis cette époque, les preuves tangibles et les témoignages officiels sur son état furent rares et les informations remontées à la surface étaient incohérentes. […]

Pourtant, il y a aussi des indications que tout ne se passe pas pour le mieux dans la prison de Multan. Open Doors International, une organisation caritative qui soutient les chrétiens sous pression à cause de leur foi, a déclaré ce mois-ci que « des personnes proches du dossier » ont dit à des contacts ecclésiaux au Pakistan que cette prison était un « trou de l’enfer », surpeuplée et insalubre, et que Noreen était en mauvaise santé.

Malook a été, précédemment, l’avocat de l’accusation dans l’affaire du meurtre de l’ancien gouverneur du Pendjab Salmaan Taseer assassiné après avoir rendu visite à Asia Bibi en prison, et qui avait pris sa défense. Le gouverneur avait qualifié la juridiction sur le blasphème au Pakistan de « Black Laws » [lois ténébreuses], avait appelé à sa réforme et soutenait l’idée d’une grâce présidentielle pour Asia Bibi. […]

Malook a déclaré que l’audience de la Cour suprême dans l’affaire de Noreen pourrait avoir lieu « au cours des mois de janvier ou février 2016 ». Il dit avoir « bon espoir » qu’elle sera acquittée et libérée. Signalant le « manque de preuves » contre elle, il ajoute qu’il n’a trouvé aucune base juridique suffisante contre elle dans la loi civile comme dans la loi islamique.

Source : World Watch Monitor – CH pour la traduction.