Pakistan : la Haute cour de Lahore demeure ferme dans l’affaire des deux chrétiens brûlés vifs

Les cinq inculpés dans l’affaire du couple de chrétiens brûlés vifs pour une prétendue profanation de pages du Coran, ont déposé une demande de libération sous caution auprès de la Haute cour de Lahore. L’audience s’est déroulée le 30 juin sous la présidence des juges Mazahar Ali Naqvi et Mazhar Iqbal Sidhu. Le tribunal a rejeté leur demande. Il s’agit d’une affaire où un policier est lui-même plaignant. « La justice doit prévaloir à tout prix si nous voulons vivre dans un pays prospère et de progrès, et où toute discrimination sociale aura été abolie », a déclaré [l’avocat chrétien] Sardar Mushtaq Gill qui suit avec attention et se tient au fait des développements de cette affaire où deux chrétiens, un mari et son épouse, ont été brûlés vifs pour une allégation de blasphème. Notre combat contre les violations des droits de l’homme se poursuivra malgré les obstacles et les menaces qu’on crée et qui se développent contre notre travail non violent et pacifique au service des droits de l’homme.

Source : Legal Evangelical Ass. Development – © CH pour la traduction.