Pays-Bas : le Parlement reconnaît le génocide des Arméniens, des Assyriens et des Grecs par les Turcs

Intéressante résolution du Parlement néerlandais, que signale l’Assyrian International News Agency (AINA), en cette année du centenaire du génocide.

 

Le Parlement des Pays-Bas a voté [le 9 avril] une résolution ayant force exécutoire reconnaissant le génocide des Assyriens, des Grecs [du Pont] et des Arméniens par les Turcs ottomans lors de la Première Guerre mondiale.

La résolution présentée par le député Joel Voordewing de l’Union Chrétienne [CU], a bénéficié d’un large soutien de nombreux partis : Union Chrétienne, le Parti populaire pour la liberté et la démocratie [VVD], L’Appel démocrate-chrétien néerlandais [CDA], le Parti politique réformé [SGP] et le Parti travailliste [PvdA].

La résolution a été vivement combattue par deux membres turcs du Parlement, mais a été votée à une très forte majorité.

« Le but de cette résolution est de reconnaître le génocide des Arméniens comme celui des Assyriens », a déclaré Joel Voordewing, « et de rapprocher le gouvernement turc de l’Arménie. C’est un important signal que lance le Parlement néerlandais au gouvernement turc afin qu’il reconnaisse ses actions du passé. J’espère, enfin, que cela amènera les deux pays à une meilleure compréhension et à la réconci­liation réciproque. » […]

Le génocide des Arméniens, des Assyriens et des Grecs a été commis par les Turcs ottomans pendant la Guerre mondiale, de 1915 à 1923.

Il a coûté la vie à 750 000 Assyriens (75 % [du peuple assy­rien]), 500 000 Grecs et 1,5 million d’Arméniens.

Alors que le génocide des Arméniens est bien connu et reconnu, les génocides des Assyriens et des Grecs sont moins connus.

Mais ces deux génocides ne peuvent pas être séparés du génocide arménien, puisqu’ils ont été commis à la même époque et au nom d’une même politique.

Le génocide des Arméniens, des Assyriens et des Grecs est un et unique. Ce fut un génocide contre les chrétiens.

Les Assyriens ont travaillé de conserve avec les Grecs et les Arméniens pour faire pression sur la Turquie afin qu’elle reconnaisse ce génocide de la Première Guerre mondiale […].

 

Source : AINA (10 avril) – © CH pour la traduction.