Persécution des chrétiens au Pakistan : l’exemple emblématique de Bahawalpur

Bahawalpur est la 7ème ville la plus peuplée du Pendjab : elle compterait 600 000 habitants. Elle est tristement célèbre pour avoir été le cadre du premier massacre de chrétiens au Pakistan : seize chrétiens furent assassinés par des hommes armés dans l’église catholique Saint-Dominique le dimanche 28 octobre 2001. La British Pakistani Christian Association (BPCA), dans un récent communiqué, montre que la persécution des chrétiens se poursuit, sous d’autres formes, dans cette ville…

Des responsables d’églises de la ville de Bahawalpur exhortent le Premier ministre du Pakistan, Shahid Khaqan Abbasi (photo), le ministre principal du Pendjab, Mian Shahbaz Sharif, et le mi-nistre de l’Intérieur du Pakistan, à faire respecter la Constitution suite aux restrictions apportées par le gouvernement [du Pendjab] au culte chrétien dans leur ville […]

Les autorités ont ordonné la fermeture d’églises de maison à Bahawalpur après que des musulmans se furent plaints qu’ils étaient gênés par les prières chrétiennes. Des chrétiens organi-sent leurs cultes réguliers dans les maisons de pasteurs ou chez d’autres tant qu’ils ne peuvent pas se payer un bâtiment pour leur église. Mais quand ils se sont réunis dans ces lieux pour prier, les forces de police du Pendjab ont commencé à arrêter les pasteurs.

[Huit] pasteurs ont été arrêtés au cours de cette campagne ciblée contre les églises à la maison, à l’instigation du conseil de district et la police de Bahawalpur a procédé aux arrestations […]

Il n’y a que quatre bâtiments pour les Églises à Bahawalpur. Ces quatre églises de l’Église catholique et de l’Église [protestante] du Pakistan ont été construites dans la ville de Bahawalpur avant l’indépendance du Pakistan, en 1947, et en 1971.

Des permis de construire des églises n’y sont pas accordés si le bâtiment prévu est à moins de 200 m d’une mosquée ou à moins de 100 m du domicile d’un musulman.

Les pasteurs locaux de Bahawalpur veulent que le gouvernement du Pakistan prenne des mesures contre les autorités qui interdisent les églises de maison et demandent à la Bri-tish Pakistani Christian Association de les aider à cela car ils sont dans l’impossibilité de construire des égli-ses pour leurs fidèles.

Les églises locales ne sont pas autorisées à utiliser un système de sonorisation pendant leurs services. Outre le fait que ce soit une restriction inutile, cette interdiction gêne la transmission du message depuis le pupitre à ceux qui sont venus pour l’entendre, alors que les assemblées de fidèles sont nombreuses le dimanche, ce qui exige une sonorisation. On estime qu’un millier de familles chrétiennes vivent à Bahawalpur.

En plus de ces restrictions techniques, les cultes doivent changer d’horaires car il n’est pas permis qu’ils se déroulent en même temps que des prières musulmanes dans les mosquées de la ville.

BPCA, 9 octobre – © CH pour la traduction.