Plaine de Ninive : les immenses destructions de l’État Islamique

Un petit parti chrétien d’Irak, mais très actif dans la diaspora assyrienne en Californie, signale les immenses destructions causées par l’État Islamique dans la plaine de Ninive où les chrétiens comptaient pour 40 % de la population… Il appelle à sa reconstruction et à la création d’une province autonome. Voici la traduction d’une dépêche d’Assyrian International News Agency (AINA) en traitant.

romiohakkariL’État Islamique (EI) a détruit la plaine de Ninive et brûlé tout ce qu’il a pu jusqu’à en faire des ruines, a déclaré dimanche [25 décembre] un dirigeant d’un parti chrétien.
Dans un entretien accordé à Kurdistan24, le secrétaire général du Parti assyrien Bet-Nahrain [Democratic], Romeo Hakkari a déclaré que le groupe extrémiste avait commis de graves destructions dans la plaine de Ninive.

« En certains endroits, il y a 80 à 90 % de destructions, tandis que dans les villes de Bartella et Hamdaniya la région est détruite à 70 % », précise Hakkari.
Il mentionne qu’après ce qui est encore à libérer dans la plaine de Ninive le soit, il faudra que des organisations internationales viennent enquêter pour évaluer les dommages causés depuis 2014.
Suite à l’émergence de ce groupe insurrectionnel dans le nord de l’Irak en 2014, plus de 200 000 personnes ont été déplacées vers la région du Kurdistan, précise ce responsable politique assyrien.
Il déclare qu’en raison de la crise financière actuelle que connaissent le Kurdistan et l’Irak, le gouvernement fédéral irakien et le gouvernement régional du Kurdistan sont dans l’incapacité de reconstruire la plaine de Ninive…

« Après la libération de Mossoul, il faudra une conférence internationale pour la reconstruction de la région, afin de pousser Bagdad, notamment, à aider à la reconstruction de la plaine de Ninive et de Mossoul », a-t-il ajouté.

En outre, déclare Hakkari, comme la plaine de Ninive était sous administration de Bagdad c’est, par conséquent, sa principale responsabilité de reconstruire la région.
Tout en se plaignant de l’incapacité de Bagdad à gérer les composantes chrétiennes du pays, il loue le rôle du gouvernement régional du Kurdistan et de Masoud Barzani, président de la région du Kurdistan, pour le soutien continuel au peuple chrétien.

Hakkari explique que lorsque l’État Islamique a attaqué différents endroits de l’Irak, la plupart des chrétiens irakiens ont fui vers la région du Kurdistan pour trouver un refuge contre les menaces des extrémistes.

Le responsable politique assyrien appelle aussi à la création d’une province de la plaine de Ninive après que Mossoul aura été libérée de l’EI.
Hakkari a ajouté que ce sera ensuite au peuple de cette région de décider si cette province sera une partie du gouvernement régional du Kurdistan ou sous administration du gouvernement fédéral irakien.

Dépêche AINA –  CH pour la traduction.