Plaine de Ninive : éviction d’un maire assyrien et projet kurde d’annexion

L’affaire est loin d’être anecdotique puisqu’elle a été, indirectement, condamnée par le patriarcat chaldéen dans un communiqué du 20 juillet, qui dénonce, de manière générale, les tentatives kurdes d’annexer des villes assyriennes chrétiennes de la plaine de Ninive au territoire d’un Kurdistan irakien en voie de sécession… L’irrédentisme affiché des Kurdes est gros de nouvelles tensions régionales, car de fortes populations kurdes sont présentes en Syrie (2,8 millions), en Turquie (12 à 15 millions) et en Iran (6 à 9 millions).

Une importance manifestation s’est déroulée hier [20 juillet] dans la ville assyrienne d’Alqosh, située dans la plaine de Ninive en Irak, afin de protester contre l’éviction du maire assyrien Fayez Abed Jawahreh qui fut élu à cette fonction en 2014. Le maire Jawahreh avait dû faire face à plusieurs tentatives menées par des Kurdes pour lui faire perdre son siège. La décision de le déposer a été prise le 16 juillet par Bashar Al Kekee, chef du Conseil de la province de Ninive et membre du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), le parti kurde dont le dirigeant est Massoud Barzani (président du gouvernement régional du Kurdistan irakien). Alqosh sera désormais administrée par Adel Amin Omar, un Kurde membre du PDK.

Al Kekee a accusé Jawahreh de corruption et de malversation dans ses fonctions publiques, mais il n’a produit aucune preuve pour étayer ses accusations. En outre, il a pris cette décision sans consulter les autres membres du Conseil provincial, selon une source sur place. Il a été fait appel de sa décision auprès d’un juge fédéral irakien au motif que les procédures du Conseil ont été violées.

Beaucoup voient dans ce changement un aspect du plan kurde d’intégrer des zones situées hors [du territoire] du gouvernement régional du Kurdistan, dans celui qui sera soumis à référendum en vue de l’indépendance, référendum […] qui est prévu pour se dérouler le 25 septembre. Le district d’Alqosh est frontalier de la région kurde, mais il est sous la juridiction du gouvernement central irakien. Ce district constitue la partie la plus septentrionale de la plus vaste région qu’est la plaine de Ninive que les dirigeants kurdes cherchent ouvertement à annexer à la région kurde.

Assyrian Internationl News Agency, 21 juillet – © traduction CH.