Réfugiés érythréens chrétiens : un sort épouvantable et ignoré

Voici un pathétique communiqué de l’ONG chrétienne britannique Barnabas Fund qui attire notre attention sur le sort épouvantable et ignoré de réfugiés chrétiens érythréens. Des milliers ont fui leur pays classé au 10ème des pays où les chrétiens sont les plus persécutés, selon Portes Ouvertes. Des centaines ont été assassinés sans que la grande presse ne s’en émeuve. Découvrez la tragique histoire de Tesfay Kidane…

Tesfay Kidane a fui l’Érythrée parce qu’il était chrétien. L’Érythrée est un pays où la persécution est terrible, notamment pour les croyants de certaines confessions. Avec d’autres, Tesfay a traversé les déserts arides d’Égypte. Il a vu des femmes se faire violer et assassiner. Il a vu ses amis être tués et leurs corps joncher le chemin. Finalement, Tesfay est arrivé en Israël croyant avoir trouvé un lieu de refuge. Malheureusement, ce ne le fut pas. Après un temps passé dans un centre de détention destiné à briser moralement les gens, après des harcèlements et des persécutions, il fut contraint par le gouvernement israélien à l’expulsion vers un pays tiers non identifié qu’on pense être l’Ouganda ou le Rwanda. Il espérait pouvoir commencer une nouvelle vie dans un pays africain majoritairement chrétien. Mais quand il y arriva, il comprit qu’il n’y était ni désiré ni accepté : il ne parlait pas la langue et ses papiers lui furent confisqués. Alors, avec d’autres Érythréens dans la même situation que lui, il se lança dans un long voyage à pied vers le nord de la Libye, traversant de nouveau le désert et espérant trouver le moyen de traverser la mer pour l’Europe. En Libye, il fut capturé par des militants de l’État Islamique. Ils lui dirent que, s’il se convertissait à l’islam, il aurait la vie sauve. Mais lui et ses compagnons érythréens refusèrent de renier le Christ. Ils furent tous décapités le 19 avril 2015.

Ce n’est que l’histoire, encore jamais racontée, d’un Érythréen chrétien qui a souffert de manière épouvantable pour sa foi et qui est mort en martyr.

En ce moment en Israël, il y a environ 40 000 Érythréens, la plupart chrétiens, pratiquement empêchés de s’enregistrer comme réfugiés et souffrant d’une pression croissante des autorités. Quelque 3 000 hommes sont détenus en tant que prisonniers dans le désert du Néguev. Ils ont désespérément besoin de notre aide.
Barnabas Fund travaille avec une agence de chrétiens érythréens à Tel Aviv. Elle s’efforce, avec une organisation israélienne, d’apporter une assistance humanitaire et d’intervenir en leur nom.

Barnabas Fund (Royaume-Uni), 22 février – © CH pour la traduction.