Royaume-Uni : vers une reconnaissance du génocide des chrétiens d’Orient ?

Voici un communiqué du Barnabas Fund intéressant à un double titre. Il montre d’abord que le gouvernement britannique pourrait reconnaître le génocide dont sont victimes les chrétiens d’Orient, et ensuite la sous-représentation des chrétiens parmi les réfugiés syriens admis au Royaume-Uni…

Le Barnabas Fund a remis la pétition signée par nos soutiens, demandant que les actes commis par l’État Islamique contre les chrétiens et les autres minorités religieuses, soient qualifiés de génocide et que toutes les mesures soient prises pour soutenir les victimes.

Lors d’une rencontre très positive avec la baronne Anelay, ministre d’État des Affaires étrangères du Royaume-Uni, Barnabas Fund a aussi reçu l’assurance que [le Royaume-Uni] demanderait aux Nations unies quels critères elles appliquent pour s’assurer que les réfugiés chrétiens ne sont pas discriminés lors du choix des réfugiés [autorisés] à s’établir en Occident.

Nous accueillons chaleureusement cette assurance donnée par le ministère des Affaires étrangères.
Depuis des mois, Barnabas Fund souligne sa préoccupation devant la sous-représentation des chrétiens parmi les réfugiés syriens qui s’établissent au Royaume-Uni et aux États-Unis sur la recommandation du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Les derniers chiffrent montrent que seulement 1,5 % des réfugiés syriens établis au Royaume-Uni, sont des chrétiens, tandis qu’aux États-Unis, ils ne sont que 0,5 %. Et ceci, bien qu’il soit généralement admis que 10 % de la population syrienne, avant la guerre, était chrétienne, et que chrétiens et autres minorités religieuses, comme les Yazidis, ont fait face à un génocide en Syrie.

Barnabas Fund, 3 mars – © CH pour la traduction.