Sainte-Sophie : nouvelle provocation de musulmans stambouliotes pro-Erdogan

Le quotidien Hürriyet est un des rares quotidiens à ne pas avoir été fermé par le sultan Erdogan. Il faut préciser que le journal est très, très proche du pouvoir actuel… Le fait qu’il rapporte est donc à prendre au sérieux. Les précisions historiques, moins. La basilique n’est devenue cathédrale orthodoxe qu’après 1054, c’est-à-dire sitôt le Grand Schisme, sous le patriarche Michel Ier Cérulaire… Une telle manifestation n’aurait pas pu se tenir, évidemment, sans l’aval du pouvoir.

Un grand groupe de [musulmans] exi-geant que la monumentale Sainte-So-phie d’Istanbul redevienne une mosquée, s’est réuni devant le musée très tôt au matin du 13 mai, avant d’y commencer la prière du matin.
Le groupe, qui avait été convoqué par l’Anatolia Youth Association (AGD) [organisation pro-gouvernementale], s’est réuni devant Sainte-Sophie vers 4 heures du matin avec pour slogan : « Brisez les chaînes, ouvrez Sainte-Sophie » [sous-entendu au culte musulman, puisque la basilique, aujourd’hui musée, est ouverte à tous les visiteurs].

De 537, année où elle fut construi-te jusqu’en 1453, lorsque l’Empire ottoman conquit la ville, Sainte-Sophie servit de cathédrale orthodoxe de l’Orient et de siège au patriarcat de Constantinople.
Elle fut transformée en mosquée par les Ottomans, puis laïcisée, et elle devint un musée en 1935.
L’ADG a lancé cet appel pour marquer l’anniversaire de la conquête [29 mai 1453].
La foule a quitté les lieux après la prière.

Hürriyet Daily News, 13 mai – © CH pour la traduction.