Soudan : le coopérant chrétien Petr Jašek libéré

On ne peut qu’éprouver du soulagement à l’annonce de la libération inattendue de Petr Jašek, lourdement condamné en janvier dernier (voir Christianophobie hebdo n° 105, et aussi les n° 97, 102 et 104). Mais les deux compagnons d’infortune du coopérant tchèque, le Pasteur Hassan Abduraheem Kodi Taour et Abdulmonem Abdumawla, n’ont pas, à notre connaissance, bénéficié de la grâce présidentielle… Les avocats de ces deux chrétiens ont fait appel du jugement les condamnant.

Le coopérant tchèque Petr Jašek, âgé de 52 ans et en détention au Soudan depuis 2015, a obtenu la grâce du président Omar Bashir après la visite ce week-end [samedi 25 – dimanche 26 février] au Soudan du ministre des Affaires étrangères tchèque Lubomir Zaoralek, et il a été libéré.

Il est reparti en avion pour Prague avec le ministre des Affaires étrangères aujourd’hui [dimanche 26 février].

World Watch Monitor a obtenu ces informations de certains de ses amis qui ont pleuré de soulagement en apprenant la nouvelle.

Le 22 janvier dernier, il avait été condamné à 23 années et demie de prison, après avoir été jugé coupable sur plusieurs chefs d’accusation, y compris d’espionnage.

Il avait aussi été condamné à une amende de 100 000 livres soudanaises (environ 14 200 €) pour avoir créé une ONG sans autorisation […]

Plus de 400 000 personnes avaient signé sur CitizenGO une pétition demandant la libération de Petr Jašek.

World Watch Monitor, 26 février – © CH pour la traduction.