Soudan : le verdict pour trois chrétiens repoussé d’une semaine

Ce que les trois détenus dénoncent et ce pour quoi ils risquent la peine de mort, est tout à fait vrai, à tel point que le président islamiste soudanais Omar el-Béchir ne peut plus sortir de son pays étant sous le coup de mandats d’arrêt internationaux émis par la Cour

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.