Syrie : des chrétiens dans la bataille pour la libération de Raqqa

Considérée depuis juin 2011 comme la “capitale” de l’État Islamique, la ville de Raqqa est l’objet depuis le 5 novembre d’une vaste offensive destinée à en chasser les islamistes. Des chrétiens font partie de cette offensive, notamment le Conseil militaire syriaque et les Forces féminines de protection Bethnahrin (unité de combattantes chrétiennes), comme le précise un communiqué du 6 novembre.

Aujourd’hui, 6 novembre, nos forces prennent part à la campagne pour la libération de Raqqa [Syrie], baptisée « Colère de l’Euphrate ».
En tant que chrétiens syriaques-assyriens, nous œuvrons avec nos alliées kurdes et arabes dans le cadre des Forces démocratiques syriennes pour libérer Raqqa.

Le combat contre le terrorisme est un combat pour l’existence de notre peuple syriaque-assyrien et nous n’aurons pas de repos avant que ce combat soit gagné.

Dans le même temps, cette guerre contre l’EIIL [État Islamique] est une guerre que mène la civilisation contre le mal absolu.

Nous demandons par conséquent à la communauté internationale de nous soutenir et de soutenir les Forces démocratiques syriennes.

Ensemble nous combattons pour la liberté et la dignité de tous les peuples.

Nous, hommes et femmes qui protégeons les plus anciennes communautés chrétiennes du monde, nous demandons à la communauté chrétienne internationale de nous soutenir et de nous accorder un soutien politique, pratique et moral.

Nous les exhortons à ne plus ignorer le besoin que nous avons de sécurité.
Notre peuple a souffert d’un génocide perpétré par l’EIIL.

Alors que nous contre-attaquons, nous demandons aux chrétiens qui se trouvent dans des gouvernements et dans la politique de demander à leurs gouvernements de nous envoyer l’aide dont nous avons vraiment besoin pour achever ce que nos avons commencé. C’est ce que le Parlement européen avait déjà demandé le 12 mars 2015. Notre peuple a besoin que sa sécurité soit garantie maintenant et à l’avenir.

Nous menons ce combat avec la certitude que l’EIIL sera battu, que notre jeune démocratie et que notre auto-administration démocratique dans le nord de la Syrie l’emporteront.

C’est une zone de liberté sans équivalent dans notre région et un signe d’espérance : c’est pourquoi nous demandons au monde de se joindre à nous pour défendre et faire croître la liberté de notre peuple et de tous les peuples du Moyen-Orient.

Source : Conseil militaire syriaque – CH pour la traduction.