Syrie : des chrétiens (et des chrétiennes…) combattent avec succès l’État islamique

Depuis le début de la bataille dans la province d’Hassaké, au nord-est de la Syrie, contre le groupe extrémiste de l’État islamique (EIIL), plusieurs forces combattantes ont rejoint la coalition des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenue par l’Occident et dirigée par les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG).

Cette alliance se compose des forces kurdes du YPG et du YPJ [unités féminines de protection], du Conseil militaire syria­que (assyrien), du groupe tribal arabe al-Sanadeed, des brigades al-Jazeera, du groupe Jaish al-Thuwar et du bataillon Burkan al-Furat.

Le Conseil militaire syriaque (SMC) est la seule force chrétien­ne présente dans les rangs du FDS, et il comprend une force combattante féminine connue en tant que Beth Nahrin, qui s’est battue aux côtés des Unités féminines de protection kurdes (YPJ) afin de libérer la pro­vince d’Hassaké des terroristes de l’EIIL.

Lors d’un entretien accordé à ARA News, Keno Keno, porte-parole officiel du Conseil militaire syriaque, a confirmé que les combattantes de Beth Nahrin participaient à la campagne de libération de toute la région d’Hassaké de la présence du groupe EIIL, manifestant leur volonté de combattre ce groupe terroriste sur tout le territoire de la Syrie.

« Nous participons au combat contre l’EIIL, afin de construire un nouvel État syrien démocratique et pluraliste qui reconnaisse les droits de toutes les composantes sociales, et qui puisse garantir les droits politiques, culturels, sociaux et économiques de chacun de ses membres », déclare Keno.

« Nous, au Conseil militaire syrien, avec nos frères kurdes et arabes voulons libérer les parties de la Syrie contrôlées par le groupe terroriste. Nous ferons tous les sacrifices nécessaires pour libérer notre pays des forces d’annihilation et des groupes terroristes », souligne-t-il.

« Nous avons nettoyé toute la région autour de la ville de al-Hawn, dans la province d’Hassake, de la présence des terroristes de l’EIIL en deux semaines. Ce fut la première étape de notre campagne pour libérer tout le sol syrien », confie Keno à ARA News.

« Depuis le premier jour des opérations militaires, nous cherchons à libérer toute la Syrie du terrorisme. Sans unité, nous n’aurions pas repris de grandes portions du territoire aux terroristes de l’EIIL », souligne le porte-parole.

Il explique que c’est la première fois qu’ils [le SMC] participaient à une opération militaire dans la région sud d’Hassaké.

« Les combattantes de Beth Nahrin se sont battues sur la ligne de front en compagnie des YPJ kurdes et des autres groupes militaires du SDF », conclut Keno.

Après avoir nettoyé la ville clé de al-Hawl, sur la frontière avec l’Irak, des terroristes de l’EIIL, les forces coalisées kurdes, arabes et chrétiennes se sont mises en mouvement vers la ville de Shaddadi, tenue par les terroristes de l’EIIL, et située dans la province d’Hassaké au nord-est de la Syrie.

Soutenu par la couverture aérienne de la coalition menée par les États-Unis, le FDS a chassé les militants de l’EIIL de plus de 220 villes et villages dans le nord-est de la Syrie, depuis le début de ses opérations en septembre dernier.

En août, le Conseil militaire syriaque avait annoncé la création de la force féminine chrétienne du Beth Nahrin, après avoir entraîné des dizaines de femmes au maniement des armes et aux tactiques de combat.

 

Source : Assyrian International News Agency – © CH pour la traduction