Syrie : les Kurdes s’installent à demeure chez les chrétiens

Dire que les Assyriens ont des problèmes avec les Kurdes est un euphémisme. Entre les islamistes et les Kurdes, les chrétiens sont comme entre l’enclume et le marteau. Un sort peu enviable. Assyrian International News Agency vient de nous avertir de nouvelles malfaisances des milices kurdes contre les Assyriens.

En février 2015, la région de la rivière Khabour fut attaquée par les terroristes de l’État Islamique.

L’attaque de l’État Islamique était une réponse à la provocation délibérée de la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Les 35 villages le long du cours du Khabour se vidèrent de leurs habitants [chrétiens]. Quelques jours plus tard, l’État Islamique enlevait et gardait en otage des centaines d’Assyriens.
Les villages vides passèrent sous le contrôle de la milice kurde des YPG, et ils furent systématiquement pillés par des groupes kurdes.

Ces derniers jours, la milice des YPG a installé des panonceaux de danger en différents endroits des villages, indiquant un danger de présence de mines. C’est une astuce des YPG pour effrayer les Assyriens et justifier leur occupation.

Tel Nasri et Tel Goran sont les deux villages qui ont été occupés dans l’espoir que les YPG n’y resteraient que temporairement pour leur entraînement. Le village le plus touché est Abutina où les maisons des Assyriens ont été détruites par des bombes ou par de violentes explosions après que la milice des YPG s’y fut entraînée.

Le soi-disant camp d’entraînement que les milices des YPG ont créé est là depuis plus d’un an. Le résultat c’est que de plus en plus d’unités des YPG quittent la région d’Alep pour occuper les villages assyriens du Khabour sous le prétexte de protéger les maisons des Assyriens.

En arabe, il y a un proverbe qui dit « Hamiha Haramiha » : son protecteur, c’est son voleur.

Source : AINA – CH pour la traduction.