Syrie : les deux archevêques orthodoxes enlevés sont-ils toujours en vie ?

Ils le sont, affirme l’évêque syriaque orthodoxe de Beyrouth, qui préside la commission chargée de ce double enlèvement survenu voici quatre longues années. AsiaNews, dans une dépêche revient sur les propos de Mgr Kourié. Nous avons laissé le titre d’évêques pour les deux prélats, puisqu’ils sont ainsi qualifiés dans l’article, mais ils ont rang d’archevêques étant métropolites.

Les deux évêques d’Alep enlevés en 2013 en Syrie sont toujours vivants a déclaré Mgr Daniel Kourié, évêque syriaque orthodoxe de Beyrouth, qui s’est exprimé samedi [22 avril] lors de la cérémonie marquant le 47ème anniversaire des apparitions [reconnues uniquement par l’Église syriaque orthodoxe] de la Vierge Marie sur le dôme de la cathédrale des Saints-Pierre-et-Paul de Moussaitbeh, près de Beyrouth.

La commémoration de ces apparitions, que cette Église [syriaque orthodoxe] célèbre invariablement le premier dimanche après Pâques, coïncidait cette année avec le quatrième anniversaire de l’enlèvement en Syrie (22 avril 2013) de l’évêque syriaque orthodoxe d’Alep Youhanna Ibrahim et de l’évêque grec orthodoxe d’Alep Boulos Yazigi dont le sort est inconnu.

Des portraits des deux évêques ont été exposés lors de la procession aux flambeaux qui marquait l’anniversaire des apparitions.

Au cours de la cérémonie marquant ce double anniversaire, l’évêque Daniel Kourié, qui préside la commission chargée de l’affaire, s’est efforcé d’être rassurant. Pour autant qu’il le sache « les deux évêques sont toujours vivants […] Ceux qui pensent le contraire doivent produire des preuves de leurs affirmations ». Le prélat a ajouté que la commission avait frappé à toutes les portes au Liban et en Syrie, faisant de son mieux pour retrouver les deux évêques.

L’évêque Kourié a invité les autorités libanaises à faire de cette affaire une cause nationale en raison de son impact sur la coexistence interreligieuse et le dialogue. Il a stigmatisé le « nettoyage religieux et ethnique en Syrie en Irak et en Égypte » et les États qui le soutiennent en fournissant des hommes, des armes et de l’argent

AsiaNews, 24 avril – © CH pour la traduction.