Syrie : vives tensions entre Assyriens et Kurdes

Plusieurs attentats à la bombe contre des établissements chrétiens, les 30 décembre et 24 janvier, dans le quartier chrétien de Kameshli, ont causé de nombreux morts dans la communauté assyrienne.

Ceux qui les ont perpétrés semblent désormais identifiés comme étant des Kurdes (cf. Christianophobie Hebdo 53, 54 et 56). Jeff Gardner, directeur des opérations de la Restore Niniveh Now Foundation, s’est récemment rendu à Kameshli (Qamišlo en syriaque) et s’est entretenu avec Joseph, haut responsable de la Sootoro (forces de police locales) et des GPF (Gozarto Protection Forces : forces armées de protection du Gozarto).

Voici quelques extraits significatifs de leur échange.

Joseph, que faites-vous ici ?
Je supervise les stages d’entraînement pour les GPF et le Sootoro et, comme membre d’une commission, je décide quel stagiaire sera sélectionné pour les GPF et quel stagiaire servira dans le Sootoro. […] Nous avons constitué le Sootoro et les GPF en réponse aux forces kurdes présentes dans la province de Hassaké. […] Les YPG [Unités (kurdes) de protection du peuple] ont tenté de s’en saisir [et] ne veulent pas que nous nous protégions nous-mêmes.
Vous protéger de qui ?
D’eux !
Ne serait-il pas alors préférable de démanteler le Sootoro et les GPF […] et de laisser les questions de sécurité aux YPG ?
Si nous démantelons le Sootoro et les GPF, alors les YPG reprendront leurs pressions directement sur le peuple assyrien.
Sootoro signifie bouclier. Nous entraînons leurs membres à s’interposer entre notre peuple et l’EIIL [État Islamique en Irak et au Levant] ou les YPG […]

Source: Philos Project, 22 janvier – CH pour la traduction.