Tadjikistan : un cas (très ordinaire) de persecution

Le site Internet protestant I Commit to Pray, qui met régulièrement en ligne des intentions de prière pour des chrétiens persécutés, vient de mettre en ligne une intention apparemment banale, mais révélatrice de la persécution des chrétiens au Tadjikistan.
Un pasteur incarcéré pour rien et son épouse qui en tombe malade… Le Tadjikistan est un pays à 95 % musulman, et c’est d’ailleurs le seul pays de l’ancienne Union soviétique à avoir officiellement l’islam comme religion d’État.
Ceci doit expliquer cela.

Alors qu’elle était en route pour un voyage de six heures afin de rendre visite à son mari empri­sonné, Gulnora est subitement tombée malade. Elle a été transportée dans un hôpital local, car elle était trop malade pour rendre visite à son mari. On lui a diagnostiqué de l’hypertension et elle a été transférée dans un autre hôpital plus proche de chez elle. Gulnora a commencé à souffrir d’hypertension en avril 2017, après l’arrestation, par la police secrète, de son mari le pasteur Bakhrom Kholmatov. Bakhrom, âgé de 42 ans, a été arrêté le 10 avril à la suite d’une descente de la police secrète contre l’église protestante Sonmin Sonbogym [Bonne nouvelle de la Grâce].

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

I Commit to Pray, 1er février – traduction CH.