Tuerie de San Bernardino : les chrétiens ciblés

Le blogue Observatoire de la Christianophobie a pu établir qu’au moins six victimes de la tuerie de San Bernardino (Californie) perpétrée avec préméditation, le 2 décembre dernier, lors d’une réunion de fête de Noël pour des employés du comté, par l’assassin musulman Syed Rizwan Farook et son épouse Tashfeen Malik, étaient des victimes chrétiennes.
L’une d’entre elles, un juif messianique de 52 ans, Nicholas Thalasinos, avait déjà été menacé de mort par le tueur. C’est que révèle une brève du site états-unien Jihad Watch, à partir d’un post du 3 décembre sur la page Facebook d’un ami de la victime…

Farook avait déjà menacé Nicholas Thalasinos, et il a fini par le tuer. Un ami de la victime raconte :
« Le terroriste islamiste qui a ôté la vie à mon ami et frère en Christ Nicholas Thalasinos, hier [2 décembre] à San Bernardino, Californie, l’avait déjà menacé : il lui avait dit que l’islam dominerait le monde, que les Juifs et les chrétiens méritaient la mort, et qu’il le (Nicholas) tuerait. Mais ça, ce n’est pas rapporté dans les “infos”. Je me demande pourquoi… »

Thalasinos a-t-il signalé ces menaces à la police ? Si oui, qu’a-t-elle fait ? Enregistré les craintes de Thalasinos comme “islamophobie” ?
Ou bien ne les a-t-il pas signalées et, dans l’affirmative, était-ce parce qu’il craignait d’être accusé de “racisme” ?

Source : Robert Spencer, Jihad Watch, 5 décembre – CH pour la traduction.