Turquie : le patrimoine chrétien à l’encan ?

Une église syriaque qui remonte au IVe siècle, située dans la province de Mardin (sud-est de la Turquie), a été mise en vente sur le site d’une agence immobilière pour un prix de 12,5 millions de Livres turques [4,2 millions €], mais les insti­tutions chargées des sites archéologiques sont muettes […].

L’église syriaque Mar Yuhanna [saint Jean], située dans une rue étroite du très célèbre Kuyumcular Çarşısı (bazar aux bijoux) […], est actuellement utilisée comme entrepôt […].

L’annonce publicitaire signale qu’elle dispose d’un acte de copropriété et ajoute qu’elle possède des sépultures de quelques patriarches. Yusuf Kanak, le responsable de l’entreprise intermédiaire qui a fait paraître l’annonce, déclare qu’il ne peut pas révéler le propriétaire de l’église, mais ajoute qu’il est certain qu’il possède l’acte de propriété du bâtiment.

Kanak signale qu’il y a des acquéreurs potentiels pour cette propriété, mais que, toutefois, aucun d’eux n’appartient au ministère de la Culture ni à aucun organisme de protection du patrimoine culturel et naturel. Cependant, Neslihan Özkan, de l’administration de la protection du patrimoine culturel et naturel de Diyarbakır, a déclaré que ce bâtiment relevait de la responsabilité du Directorat général des Fondations qui dispose d’un acte […] La branche régionale du Directorat général des Fondations n’a pas répondu aux questions du journal Hurriyet Daily News, car aucun correspondant n’a pu être joint. Un fonctionnaire s’est contenté de répondre que « tout le personnel était sorti pour se rendre à une exposition ».

Gabriel Akyüz, représentant de la communauté syriaque de Mardin, a déclaré que cette église était très importante pour le moral et la cohésion de sa communauté et a confirmé la présence des sépultures dans l’édifice. « Nous avons contacté la personne qui possède l’acte de propriété pour lui expliquer l’importance que revêtait ce lieu pour nous. Il nous a suggéré de l’acquérir, mais nous n’avons pas la possibilité et les ressources pour payer une si importante somme d’argent », a ajouté Akyüz […]

 

Source : Assyrian International News Agency, 10 juillet – © CH pour la traduction.