Turquie : pour avoir dénoncé le génocide des Arméniens, un député suspendu

Le climat n’est toujours pas très propice en Turquie pour évoquer les génocides commis contre les Arméniens, les Assyriens et les Grecs… Un député d’opposition vient d’en faire les frais comme nous en informe Assyrian International News Ageny (AINA).

n député pro-Kurde a été suspendu temporairement de l’exercice de son mandat au Parlement turc pour avoir utilisé le mot « génocide » lors d’un débat particulièrement vif sur la réforme de la Constitution, a révélé un média étatique vendredi 13 [janvier].

Député du Parti démocratique du peuple [ou Parti de la démocratie du peuple], Garo Paylan avait déclaré que quatre communautés avaient disparu et « expulsées de ce pays au cours de grands massacres et de génocides », faisant référence aux Arméniens, aux Assyriens, aux Grecs et aux Juifs selon Anadolu Agency.

Des vidéos montrent des députés du pro-gouvernemental Parti de la justice et du développement (AKP), interrompant avec colère l’allocution de Paylan.

Il a été suspendu pour la durée des trois prochaines sessions du Parlement qui est en train de débattre sur un projet de loi controversé visant à changer la Constitution et à accroître les pouvoirs présidentiels de l’actuel chef de l’État turc, Recep Tayyip Erdogan. […]

La Turquie conteste avec véhémence qu’il y ait eu un génocide contre les Arméniens.

Le député de l’AKP Naci Bostan a bruyamment dénoncé les commentaires de Paylan, les traitant de « provocateurs » et « d’injustes » selon Anadolu.

AINA, 14 janvier – © CH pour la traduction.