Un antichrétien s’interroge

Le britannique Richard Dawkins est un antichrétien “professionnel”, ce qui lui attiré beaucoup de sympathie dans la große presse. Mais son athéisme militant lui a fait franchir la ligne jaune quand il s’est mis à critiquer l’islam comme la « pire des religions » : ce qui lui a récemment

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.