Un pasteur protestant français expulsé d’Algérie

Cette affaire, survenue en décembre dernier, n’a fait aucun bruit jusqu’à ce que Middle East Concern (MEC) la signale dans un communiqué du 24 janvier…

Le pasteur Louis Martinez est un sexagénaire membre de l’Église réformée de France. Avec son épouse il a vécu à Oran pendant de nombreuses années et il y dirigeait une école privée d’enseignement du français. Le pasteur et son école ont joui de beaucoup de considération dans la ville. Il était aussi connu comme un proche ami de l’église [protestante] locale (bien qu’il n’y ait occupé aucune responsabilité).
Le 13 décembre 2017, rentrant d’un voyage hors d’Algérie, il a été bloqué à l’aéroport d’Oran et interdit d’entrer sur le territoire algérien. On lui a demandé de rendre son permis de séjour qui lui avait récemment été renouvelé et qui était valable dix ans, et on l’a informé qu’il devait quitter l’Algérie. Les autorités n’ont fourni aucune raison à cette expulsion. Son épouse a pu par la suite régler les problèmes familiaux et professionnels puis elle a récemment quitté le pays.

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

MEC, 24 janvier – traduction CH.