Vietnam : pas de messes sans autorisation du pouvoir communiste

C’est là une application de la nouvelle loi sur la croyance et la religion qui a été approuvée par l’Assemblée nationale le 18 novembre 2016 et qui est entrée en application le 1er janvier de cette année. On constate que les réserves des autorités catholiques contre cette loi, étaient tout à fait fondées…

Une messe qui a été célébrée le 23 janvier dans la paroisse de Song Ngọc (diocèse de Vinh), a été déclarée « illégale » par le Comité du peuple de Quỳnh Ngọc, une municipalité de la province de Nghệ An. Dans un communiqué officiel, les autorités blâment le vicaire et la commission pastorale de la paroisse, et ordonnent au Père Nguyễn Đình Thục et à ses paroissiens de « déclarer toutes leurs activités religieuses » conformément à la réglementation locale. La semaine passée, le vicaire avait invité une vingtaine de prêtres du diocèse à [con]célébrer la messe dans la paroisse. Au cours de la célébration, les prêtres et les fidèles ont prié pour les victimes du désastre écologique causé par l’usine du Formosa Plastics Group. Ils ont aussi mentionné dans leurs prières les prisonniers de conscience, comme Hoàng Đức Bìnhe and Nguyễn Nam Phong. […]

Les paroissiens ont aussi prié pour que les autorités locales soient capables de distinguer le bien du mal et pour que le gouvernement se comporte de manière juste envers ceux qui sont engagés pour la paix dans la nation.

AsiaNews, 29 janvier – traduction CH.